Notre approche

Lorsque l’on aborde les problèmes économiques et sociaux du point de vue des femmes, on voit les choses différemment.

On voit les liens qui existent entre les différents enjeux. On établit de nouvelles priorités. On est à l’écoute. On voit des forces là où d’autres ne voient que des faiblesses. On réfléchit de manière holiste. On partage le pouvoir. On bâtit une communauté.

La Fondation canadienne des femmes est fière de son caractère unique. Nous sommes la seule fondation d’envergure nationale au Canada dont l’objectif consiste à donner aux femmes et aux filles la possibilité de se créer une vie meilleure.

Notre approche est, elle aussi, unique.

Voici les idées fondamentales qui guident notre travail.

Donner la priorité aux femmes et aux filles

Nous accordons la priorité aux femmes et aux filles en raison de l’« effet d’entraînement » associé à ce choix. En effet, les recherches montrent que lorsque la situation s’améliore au chapitre de l’égalité des femmes, les conditions économiques et sociales s’améliorent aussi pour l’ensemble des membres de la société. (PLUS>>>)

Répondre aux besoins les plus pressants

Nous accordons notre soutien aux femmes et aux filles qui en ont le plus besoin. Notre priorité consiste à venir en aide aux femmes et aux filles qui sont les plus à risque et qui vivent dans les communautés qui sont les moins bien pourvues en services, comme les communautés nordiques éloignées. (PLUS>>>)

Être à l’écoute

Selon nous, ce sont les gens qui sont les plus proches des problèmes qui sont en mesure d’élaborer les meilleures solutions. C’est la raison pour laquelle nous consultons les organismes que nous finançons avant de formuler nos stratégies. C’est aussi pourquoi nous investissons dans des programmes dans le cadre desquels on demande aux femmes et aux filles quels types de solutions elles recherchent, et que nous écoutons attentivement leurs réponses. (PLUS>>>)

Adopter une approche constructive

Nous nous concentrons sur les forces plutôt que sur les faiblesses. Par exemple, dans le cadre de notre travail visant à mettre fin à la pauvreté, les femmes sont encouragées à prendre conscience des compétences et des réseaux de soutien qu’elles possèdent déjà – même si ces derniers pourraient sembler sans importance à première vue – et à s’appuyer sur ces atouts réels pour aller de l’avant. (PLUS>>>)

Adopter une approche holiste

À notre avis, la meilleure façon de résoudre des problèmes complexes à caractère économique et social consiste à les examiner à partir de multiples angles différents. C’est pourquoi nous faisons bien plus que financer des programmes : nous adoptons une approche holiste dans l’ensemble de notre travail. (PLUS>>>)

Partager le pouvoir

Les femmes ont beaucoup de points en commun, mais elles diffèrent aussi les unes des autres à bien des égards. Leurs expériences de vie sont façonnées par de nombreux facteurs dont le revenu, l’ethnicité, la religion, la culture, les capacités physiques, la scolarité, l’orientation sexuelle et l’âge. Certaines d’entre elles bénéficient de beaucoup plus de possibilités et de privilèges que d’autres. Mais si nous travaillons ensemble, nous pouvons apprendre les unes des autres et puiser de la force à même nos différences. (PLUS>>>)

Bâtir une communauté

Au Canada, les femmes et les filles ont parcouru beaucoup de chemin, grâce au travail acharné des générations précédentes. Mais un trop grand nombre d’entre elles sont encore aux prises avec la violence, la pauvreté et les stéréotypes rigides qui limitent leur potentiel. C’est la raison pour laquelle nous continuons de rallier des femmes et des hommes qui croient en l’importance de l’égalité des sexes. La communauté que nous avons ainsi constituée est vaste, diversifiée et débordante de créativité, et ne cesse de grandir. (PLUS>>>)