COVID-19 : Comment votre soutien aide les femmes et les filles pendant la pandémie

Plus en sécurité et plus fortes

Subventions d’intervention en matière de violence fondée sur le genre pendant la pandémie

SUBVENTIONS OFFERTES À PARTIR DU LE 17 DÉCEMBRE 2020. LES DEMANDES SERONT ACCEPTÉES EN PERMANENCE JUSQU’AU 15 FÉVRIER 2021.


PRÉSENTEZ UNE DEMANDE DÈS MAINTENANT
Utilisez ce lien pour vous inscrire sur le portail de présentation de demande en ligne, Inscription.

Après vous être inscrit·e et avoir ouvert une séance, veuillez utiliser le lien que voici pour consulter votre demande en traitement: Mon compte.


Subventions accordées : La Fondation canadienne des femmes versera ces fonds aux organismes desservant les femmes et aux organisations qui offrent du soutien et des services importants liés à la violence fondée sur le genre (dans l’ensemble des provinces et des territoires, sauf au Québec), afin de :

  • Assurer une capacité supplémentaire pour faire face à un afflux anticipé de personnes recherchant du soutien en raison de l’augmentation de la violence fondée sur le genre pendant la pandémie COVID-19
  • Soutenir la capacité organisationnelle à lutter contre, prévenir et réduire la violence fondée sur le genre

Les subventions permettront : de soutenir la capacité des organismes à aborder, à prévenir et à réduire la violence fondée sur le genre et de composer avec un apport accru de demandes de gens qui sollicitent de l’aide face à l’accroissement de la violence fondée sur le genre dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. 
 
Montants demandés : les demandes peuvent viser un montant compris entre 10 000 $ et 200 000 $.

Une subvention plus substantielle peut convenir à des activités d’envergure nationale ou régionale, ou dans un contexte où des organismes joignent leurs efforts pour réaliser des activités conjointes. Si votre organisme demande à titre individuel une subvention importante de plus de 75 000 $, veuillez d’abord communiquer avec la conseillère régionale aux subventions pour aborder avec elle dans un premier temps vos idées.

Dates limites de présentation d’une demande :

Présentez une demande dès que possible. Les demandes seront acceptées en continu jusqu’au 1er février 2021, s’il reste suffisamment de fonds. Les demandes reçues avant la date limite ou le jour même pour un cycle précis seront examinées et approuvées ensemble.

Il y a une série chronologique de dates limites. Les demandes reçues aux dates ci-dessous ou avant seront examinées et approuvées en même temps.

  • 8 janvier 2021
  • 18 janvier 2021
  • 1er février 2021
  • 15 février 2021

Les demandes doivent être reçues avant 23 h 59, à la date limite du cycle concerné.

Nombre de subventions à accorder : le nombre précis de subventions dépendra de l’importance et du nombre des demandes reçues.

Nombre de demandes que nous anticipons : entre 400 et 600

Demandes admissibles :

  • Organismes desservant les femmes et organisations qui offrent du soutien et des services importants liés à la violence fondée sur le genre (dans l’ensemble des provinces et des territoires, sauf au Québec), afin de : assurer une capacité supplémentaire pour faire face à un afflux anticipé de personnes recherchant du soutien en raison de l’augmentation de la violence fondée sur le genre pendant la pandémie COVID-19 ; et soutenir la capacité organisationnelle à lutter contre, prévenir et réduire la violence fondée sur le genre.
  • Organismes de toutes les régions du Canada, à l’exception du Québec. Les demandes provenant du Québec peuvent être faites ici.
  • Organismes sans but lucratif enregistrés et disposant d’un numéro d’organisme de bienfaisance valide délivré par l’Agence du revenu du Canada, une Première Nation ou tout autre organisme ou hameau désigné comme donataire reconnu par l’Agence du revenu du Canada.
  • La demande d’un organisme sans but lucratif constitué en société, mais n’ayant pas le statut d’organisme de bienfaisance, qui ne désigne pas des donataires reconnus sera prise en compte si l’organisme en question travaille en partenariat avec un associé qui est un donataire reconnu et qui dispose d’un mandat associé au projet. Avant de présenter une proposition, veuillez aborder la question avec votre conseillère régionale en subventions.

Nous encourageons les requérant·e·s et les demandes issues des collectivités qui cherchent à réaliser l’égalité des genres, y compris :

  • les femmes, les filles et les personnes bispirituelles, transgenres et non binaires autochtones, métisses et inuites;
  • les femmes, les filles et les personnes bispirituelles, transgenres et non binaires noires;
  • les femmes, les filles et les personnes bispirituelles, transgenres et non binaires aux prises avec un ou plusieurs handicaps;
  • les personnes bispirituelles, lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queer, en questionnement, intersexes, pansexuelles, androgynes et asexuelles (2SLGBTQI+).

Activités visées par la demande : une gamme d’activités et de démarches visant à aborder le problème de la violence fondée sur le genre dans le contexte de la pandémie provoquée par la COVID-19 seront prises en compte. Dans la demande, indiquez la mesure dans laquelle le soutien financier servira à soutenir les coûts connexes de votre organisme à l’égard de la COVID-19.

Les activités doivent être réalisés, et les fonds entièrement dépensés, avant le 30 septembre 2021. Il est préférable que les organismes envisagent de dépenser la majeure partie des fonds d’ici le 31 mars 2021, mais il y a une certaine souplesse pour les dépenses à engager du 31 mars jusqu’au 30 septembre 2021.Les dépenses faites depuis le 21 octobre 2020 sont admissibles.

Exemples d’activités admissibles :

  • soutien psychologique
  • intervention en situation de crise
  • ressources numériques et téléphoniques
  • coordination des services et/ou des fournitures
  • recrutement de personnel supplémentaire pour offrir des services en toute sécurité
  • coûts relatifs à la mobilisation de participant·e·s (frais de garde, aide pour le transport, etc.)
  • prévention de la violence sexuelle et soutien aux personnes qui l’ont vécue, y compris sur les lieux de travail et sur les campus
  • acquisition d’une capacité sectorielle par la mise en commun de ressources, de possibilités de formation ou de mobilisation des connaissances auprès de groupes régionaux, provinciaux ou nationaux
  • démarches élargies en matière de prévention, comme la défense des droits, l’élaboration de politiques, la recherche et la mobilisation et la consultation publiques dans le contexte de la pandémie

Exemples de dépenses admissibles, entre autres : 

  • dotation en personnel
  • frais administratifs et de fonctionnement de l’organisme (loyer, électricité, chauffage, etc.)
  • prestation de programme, y compris les fournitures, le mobilier ou le matériel
  • lutte contre la propagation de la COVID-19 et mesures préventives connexes (équipement de protection, écrans de verre acrylique), y compris des fournitures de nettoyage
  • frais de location pour des locaux supplémentaires
  • dépenses associées au partage de connaissances (coûts d’une réunion, communauté de pratique pour le partage des enseignements retirés)
  • recrutement et formation de bénévoles

Une proposition par organisme sera acceptée.

Si votre organisme a déjà obtenu une subvention en vertu d’un des fonds d’urgence mis sur pied pour contrer la COVID-19 et qu’administre la Fondation canadienne des femmes ou Hébergement femmes Canada, il est possible de présenter une demande, mais non pour le même projet ou les mêmes activités, à moins que la demande ne vise un projet élargi ou des besoins différents. Si vous demandez cette subvention, vous pouvez par ailleurs demander une autre forme de soutien financier à la Fondation canadienne des femmes.

Les organismes dont la demande de subvention aura été acceptée :

  • aborderont directement le problème de la violence fondée sur le genre dans le contexte de la pandémie de la COVID-19;
  • feront valoir leur expérience dans la prestation de services et de programmes axés sur la lutte contre la violence fondée sur le genre;
  • indiqueront les groupes, la collectivité ou les collectivités visés;
  • feront part de leur expérience à prodiguer des services ou à réaliser des activités pour la collectivité visée et à s’attaquer aux problèmes d’équité entre les genres;
  • illustreront que toutes les activités visées par la subvention seront réalisées avant le 30 septembre 2021 et que tous les fonds auront été engagés avant cette date. Les dépenses engagées à partir du 21 octobre 2020 pourront être comprises.

Lignes directrices complètes sur les subventions (PDF)

Aide supplémentaire

Pour toute autre question, vous pouvez communiquer avec la conseillère en subventions de votre région.

Colombie-Britannique et Yukon :
Jen Sungshine jsungshine@canadianwomen.org | poste 243

Alberta, Manitoba, Saskatchewan et Territoires-du-Nord-Ouest :
Shagufta Pasta spasta@canadianwomen.org | poste 224

Nunavut et Canada francophone :
Mianu Ortega Trujillo mortega@canadianwomen.org | poste 255

Ontario :
Joy Agres jagres@canadianwomen.org | poste 253

Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve, Île-du-Prince-Édouard :
Laura Cutmore lcutmore@canadianwomen.org | poste 230

Composer le : 416-365-1444
Numéro sans frais : 1-866-293-4483
ATS : 416-365-1732

Pour une demande de renseignements généraux, voici l’adresse de courriel : gbvgrants@canadianwomen.org

Contexte

La Fondation canadienne des femmes a reçu un financement du ministère des Femmes et de l’Égalité des genres du gouvernement du Canada (FEGC) au titre du soutien des femmes et des organismes qui souhaitent réaliser l’égalité des femmes et des genres et travaillent à l’élimination de la violence fondée sur le genre dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. Ce financement est une partie du financement qu’a annoncé en octobre 2020 le gouvernement pour les organismes qui soutiennent les personnes aux prises avec la violence fondée sur le genre.

Government of Canada Logo