La pandémie a été un véritable défi pour les filles et les jeunes de diverses identités de genre. La rentrée des classes de 2021 s’annonce complexe.

Voici quelques conseils « tête, cœur, mains » pour vous aider à soutenir les élèves pendant cette période difficile.

Appartenance et lien avec la communauté

La tête : « Êtes-vous nerveuse à l’idée de renouer avec vos amis? » « De qui vous ennuyez-vous ces temps-ci? Est-ce que cela vous surprend?»

Le cœur : Racontez-nous ce qui vous donne un sentiment d’appartenance à votre groupe. Si vous avez dû vous absenter des rencontres communautaires au cours des derniers mois, dites-nous ce que vous avez vraiment ressenti.

Les mains : Choisissez une journée au calendrier où vous pourrez faire ensemble une activité que vous aviez l’habitude de faire avec un groupe de votre communauté et qui vous a peut-être manqué. Chanter, danser, cuisiner, jouer à des jeux, raconter des histoires, regarder des films, s’amuser en plein air… prenez le temps de reconnaître ce qui vous plaît et ce qui vous manque.

Confiance

La tête : « Sur une échelle d’un à trois, dans quelle mesure êtes-vous prête pour la rentrée des classes? » « Pour quelle raison vous montrez-vous hésitante à ce sujet? »

Le cœur : Racontez-nous deux choses qui ébranlent votre confiance au quotidien et la façon dont vous surmontez ces difficultés.

Les mains : Pour les cinq premiers jours d’école, élaborez en collaboration un « plan de confiance ». Le premier jour, que pouvez-vous faire pour renforcer votre confiance en vous? Qu’en est-il du deuxième, troisième et ainsi de suite? Trouvez au moins une chose que vous pouvez essayer chaque jour de cette semaine et apprenez ce qui fonctionne vraiment.

Relations saines

La tête : « À votre avis, quand les élèves et les enseignants de votre école savent qu’une élève n’entretient pas une relation saine, comment doivent-ils améliorer les choses cette année? »

Le cœur : Racontez-nous un moment où vous avez été témoin d’une situation d’intimidation ou de manque de respect entre des personnes que vous pensiez être des amis ou petits amis. Qu’avez-vous fait? Qu’auriez-vous aimé faire?

Les mains : Discutez de la préparation d’un « gâteau de bonnes relations ». Amour, écoute, concessions… quels sont les ingrédients? Mentorat, temps de qualité, intérêts communs… quels outils utilisez-vous pour le préparer? Pour les plus jeunes, dessinez ensemble le gâteau et ses divers éléments.

Santé mentale

La tête : « Être vraiment heureuse et en bonne santé, qu’est-ce que cela signifie pour une personne de votre âge? À votre avis, que voudrait-elle penser, ressentir, réaliser et attendre avec impatience cette année? »

Le cœur : Racontez-nous un moment où vous ou une connaissance avez éprouvé de la tristesse ou de l’anxiété pendant le jeune âge. Expliquez comment vous y avez fait face et qui vous a aidé.

Les mains : Réservez du temps pour explorer ensemble des sites web d’information sur la santé mentale destinés aux enfants et aux jeunes. Jeunesse, J’écoute et Jack.org en sont deux exemples. Ces informations pourraient s’avérer utiles pour eux ou pour un de leurs amis à l’avenir.

La Fondation canadienne des femmes soutient partout au Canada des programmes qui renforcent le sentiment d’appartenance, les liens communautaires, la santé mentale, la confiance en soi et les relations saines chez les filles et les jeunes de diverses identités de genre âgés de 9 à 19 ans. Les programmes offrent aux participantes des espaces sécuritaires et inclusifs, et ce, même lorsque les portes de l’école sont fermées.

Soutenez notre campagne « Là pour toi » afin de vous assurer que les programmes sont là pour les filles et les jeunes de diverses identités de genre qui en ont le plus besoin.